Biography available in:

Au cours des dernières saisons, le ténor français Benjamin Bernheim s’est établi comme invité régulier des plus grandes maisons d’opéra européennes, notamment l’Opéra national de Paris, le Wiener Staatsoper, le Staatsoper Berlin, l’Opéra national de Bordeaux et le Royal Opera House de Londres où il interprète les principaux rôles de ténor du répertoire romantique.Le Süddeutsche Zeitung l’a qualifié comme « la plus belle voix de ténor depuis Luciano Pavarotti » et Diapason de « nouvel astre à son zénith dans la galaxie ténor ». En 2020, il a été nommé « Artiste Lyrique de l’Année » aux Victoires de la Musique en France, et « personnalité musicale de l’année » par le Syndicat professionnel de la critique de théâtre, musique et danse.

La saison 2020/21 de M. Bernheim commence par un retour à l’Opéra national de Bordeaux pour ouvrir la saison 2020/21 de l’opéra avec l’un de ses rôles phares, Alfredo dans La traviata. Le Des Grieux « idéal » (Opéra Magazine), M. Bernheim interprète l’opéra Manon de Massenet pour la troisième fois de sa carrière à l’Opernhaus Zürich, et fait ses débuts en Russie à Moscou à la salle Tchaïkovski dans une version de concert de l’opéra. En décembre, il retourne au Bayerische Staatsoper dans le rôle de Rodolfo dans La bohème. Il interprète le rôle titre de Faust à l’Opéra national de Paris dans une nouvelle production en mars et avril, puis il continue au Metropolitan Opera de New York dans le rôle de Roméo dans Roméo et Juliette de Gounod. En concert, il donne des récitals à Paris, Vienne, Hanovre, Luxembourg et Munich.

Parmi ses précédentes prestations, citons Rodolfo dans La bohème à l’Opéra national de Paris, à l’Opernhaus de Zürich, au Royal Opera House (Londres), au Staatsoper Berlin et au Wiener Staatsoper, Des Grieux dans Manon à l’Opéra national de Paris et à l’Opéra national de Bordeaux, Duca di Mantova dans Rigoletto au Bayerische Staatsoper, Lensky dans Eugène Onéguine au Deutsche Oper Berlin, Alfredo dans La Traviata au Teatro alla Scala, Royal Opera House (Londres), Opernhaus Zürich, Semperoper Dresden Deutsche Oper et le Staatsoper Berlin, Faust (rôle titre) au Lyric Opera of Chicago, au Théâtre des Champs Elysées et au Latvian National Opera, et Nemorino dans L’Elisir d’Amore au Wiener Staatsoper.

En concert, il a donné des récitals au Festival de Salzbourg, à l’Opéra national de Bordeaux, à La Grange au Lac, à l’Opernhaus de Zürich et à L’instant Lyrique à Paris, ainsi que dans le Requiem de Verdi et la Messa di Gloria de Puccini.

Artiste exclusif de Deutsche Grammophon, son premier album est sorti en 2019 et a reçu des critiques exceptionnelles. « On croirait entendre certains des airs les plus connus pour la première fois », a déclaré le Süddeutsche Zeitung, tandis que Le Monde s’extasie « Voix somptueuse, sensibilité ardente, mais aussi musicalité poétique ».

Benjamin Bernheim a étudié avec Gary Magby au Conservatoire de Lausanne, a participé à des masterclasses avec Giacomo Aragall, a fréquenté l’Accademia Verdiana de Carlo Bergonzi à Busseto, et a été jeune artiste à l’Opernhaus de Zürich.

Présent sur les réseaux sociaux, on peut le retrouver sur instagram, twitter, facebook et tiktok @benbernheimtenor.