Press

Feature

Toulouse : Benjamin Bernheim aux “Nuits d’été du Capitole”


l’essentielArtiste lyrique de l’année 2020 aux Victoires de la musique, Benjamin Bernheim, au côté d’une jeune génération de chanteurs, participe demain au nouveau rendez-vous musical du Théâtre du Capitole

Ce gala n’est pas véritablement celui de Benjamin Bernheim puisqu’il en partage bien volontiers l’affiche avec une jeune génération de chanteurs : Anaïs Constans, Lila Dufy et Mikhaïl Timoshenko. Rencontre mezzo voce avant le feu d’artifice vocal de ce samedi soir sur la scène du théâtre du Capitole…

Comment avez-vous accueilli la proposition du directeur du théâtre du Capitole, Christophe Ghristi, de vous convier aux Nuits d’été au Capitole ?

Avec Christophe on assiste au retour de chanteurs de renommée donc je suis très content pour Toulouse parce que je le connais bien et j’ai très confiance en lui malgré l’écueil de la situation sanitaire que nous traversons. Voilà des années que nous nous courons après avec Christophe pour trouver des projets communs puisqu’il m’avait déjà proposé des rendez-vous auxquels je n’avais malheureusement pas pu participer. Donc je suis très heureux de faire mes débuts au Capitole !

Ce gala ne vous est finalement pas complètement dédié…

Pendant la période que nous traversons, les plus jeunes sont très affectés et ont moins de visibilité donc nous avons décidé de leur apporter notre aide avec Christophe Ghristi en leur permettant de chanter pour la critique, les directeurs d’opéras, le public. En même temps c’est mon récital mais en les invitant je voulais aussi faire la connaissance de jeunes chanteuses et chanteurs alors que je connais bien le chef d’orchestre Marc Leroy-Catalayud.

Avez-vous bénéficié d’un tel élan de générosité à vos débuts ?

Oui j’ai aussi été aidé, j’ai rencontré des gens qui m’ont donné des adresses, m’ont invité à me produire devant telle ou telle personne, toutes choses qui ont été importantes pour moi. Donc je le rends mais en même temps je l’ai toujours fait, je me suis toujours assis aux cantines d’opéras avec des collègues qu’ils soient plus jeunes ou plus vieux pour discuter de plein de choses. Ce soir, l’intérêt réside dans ce récital mais aussi de présenter ces jeunes dans des répertoires où ils peuvent vraiment se mettre en avant. Une collègue chante le rôle d’Ophélie dans “Hamlet”, nous interpréterons le 3e acte de “La Bohème”, ce sont vraiment des moments musicaux où tout le monde peut faire entendre la musicalité. On ne va pas vivre une audition de jeunes chanteurs, on est vraiment dans un concert de pros. Nous sommes tous logés à la même enseigne, c’est ça le plus important.

“La Bohème” certes mais quel répertoire allez-vous aborder ce soir ?

Nous avons demandé à Anaïs Constans, Lila Dufy et Mikhaïl Timoshenko ce qu’ils souhaitaient chanter. Il y aura de l’Italien avec Verdi, Rossini, Puccini, du Français avec Thomas, Bizet, Gounod, Massenet, Holmès et comme nous sommes au sud de la France, dans une région latine, dans une région où ce genre de musique a sa place vraiment dans le cœur et le sang des gens, je pense que ça va être un beau concert !

jeunes talents

Ils chanteront ce soir aux côtés de Benjamin Bernheim :La soprano Anaïs Contans (née en 1988) est diplômée du Conservatoire de Toulouse et licenciée en musicologie. En 2015, elle représente la France au prestigieux concours BBC Singer of the world à Cardiff et est nommée “Révélation artiste lyrique” aux Victoire de la musique.Lila Dufy (née en 1992)soprano colorature française titulaire d’un master d’interprétation en chant à l’Université de Montréal a poursuivi ses études à la Juilliard School de New York. Elle chante les rôles les plus prestigieux (Tytania dans “Le Songe d’une nuit d’été” de Bitten), Despina (“Cosi fan tutte” de Mozart…Mikhaïl Timoshenko (né en 1993) a suivi des études au Conservatoire de Mednogorsk en Russie puis obtenu son diplôme à la Musikhochschule de Weimar en Allemagne. Lauréat de nombreux concours de chant, il a notamment interprété “La Grande Messe des morts” de Berlioz au Festival de Radio France-Occitanie en 2019.Samedi 17 juillet à 20h au théâtre du Capitole (1, place du Capitole). Tarif : 30 €. Tél. 05 61 63 13 13. www.theatreducapitole.fr

 

Propos recueillis par Pascal Alquier