Benjamin Bernheim : Des Grieux c’est l’amour absolu, la dévotion totale à Manon. Pour elle et d’elle, il accepte tout et, plus admirable encore, il pardonne tout ! C’est un jeune homme qui ne peut vivre que sous la domination d’un « maître » auquel il accorde sa foi. Il passe ainsi de l’autorité de son père, à celle de Manon, puis à celle de Dieu, avant de retourner à la jeune femme qui vient l’arracher à ses vœux, sous les voûtes de l’église Saint-Sulpice.

lire la suite ici.