Press

Feature


Aus welcher Welt kommen Sie gerade?

Ich war mit meiner Familie in CransMontana in den Ferien, um mich von einer sehr intensiven Spielzeit zu erholen: Als Alfredo in La traviata und Nemorino in L’elisir d’amore habe ich zwei Debüts gegeben und mit diesen und anderen Partien zum ersten Mal an grossartigen Opernhäusern gesungen, darunter der Covent Garden in London, die Opéra de Bastille in Paris, die Staatsopern in Berlin und Wien und die Chicago Lyric Opera.

Read More

Feature


Jeune ténor de la scène lyrique français, il est de retour à Paris pour chanter Rodolfo à l’Opéra Bastille, dans la mise en scène futuriste de Claus Guth, fin décembre.

Fansdeculture: Vous chantez principalement des rôles de jeunes romantiques aux amours incertaines voire contrariées. Avez-vous un attrait particulier pour ceux-ci ou sont-ils bons pour votre voix?

Benjamin Bernheim: Je pense simplement qu’une grande partie de ces rôles convient à une voix comme la mienne. Je profite de ma voix et de la palette de couleurs que je peux développer en ce moment. Le moment est idéal pour moi techniquement et en fonction de mon âge pour aborder ces rôles qui demandent de la jeunesse, de la flexibilité mais aussi des couleurs et du culot.

Read More

Feature

BENJAMIN BERNHEIM : « MON ATTACHEMENT EST À CETTE VILLE MERVEILLEUSE QU’EST PARIS ! »


Avec en deux ans des débuts dans la plupart des grandes scènes lyriques européennes et mondiales, Benjamin est aujourd’hui LE ténor francophone qui monte ! A l’occasion de sa présence à Paris pour interpréter Faust au Théâtre des Champs Elysées, le jeune ténor franco-suisse a bien voulu se prêter aux questions de Toute la Culture sur sa carrière en pleine explosion

Read More

Feature

Entretien avec Benjamin Bernheim


En mars 2016 j’écrivais à propos du ténor français Benjamin Bernheim : c’est un artiste que l’on remarque dès qu’il entre sur scène parce qu’il a ce savoir-faire, cette aisance sur scène, ce sens du personnage, cette qualité d’interprétation qui font les grands chanteurs. Il est capable de très grandes variations de registres pour donner des couleurs à un personnage, exprimer la tristesse ou la joie, l’humour ou la gravité. Son timbre est superbe, sa projection aisée, sa voix brillante et agréable. Ce n’est pas en France qu’il est le plus connu (comme quoi…) mais en Autriche, où il a déjà ses petites et ses grandes entrées à Salzburg.

Read More

Feature

Roundtable: an operatic triple threat


Lyric Opera of Chicago is currently wrapping up its 2017/18 mainstage opera season with an innovative new production of Gounod’s Faust under the direction of Kevin Newbury and maestro Emmanuel Villaume.

I recently had the pleasure to sit down for a conversation with the production’s three leads: soprano Ailyn Pérez, tenor Benjamin Bernheim, and bass-baritone Christian Van Horn. Van Horn is something of a house favorite, having appeared in fifteen previous productions since 2004. For Pérez, a Chicagoland native, this is a thrilling house debut; and for Bernheim, not only a house debut but his American debut. Though this is the first time they are working together, they’ve developed an easy rapport and a deep mutual respect. Lots of laughter punctuated our shop talk and often the most memorable moments occurred during the singers’ natural repartee. Below is a lightly-edited collection of answers to some of my questions, which I asked over the course of an hour-long conversation. Read on for a bit of insight into these three singers’ lives and work.

Read More

Feature

Benjamin Bernheim on Lyric Opera of Chicago’s new production of Gounod’s Faust


French tenor Benjamin Bernheim will soon be making his U.S. debut at Lyric Opera of Chicago, singing the title role in Gounod’s Faust. I am thrilled that Benjamin was willing to take some time to talk to me about the new production, his take on the Faust legend, and his love of opera.

You will soon be making your U.S. debut on one of the great stages of the country. Does that add any pressure?

The history of this house is legendary and singing this title role after many great tenors like Jussi Bjoerling, Neil Schicoff and Piotr Beczala is a great honor that the director of the Chicago Lyric is giving me.

Tell me about your interpretation of the Faust legend. The work inspires interesting questions, such as what you’re willing to sacrifice in order to get something you desire. Have you tapped into anything from your past that helps you connect with the character on the page?

Read More

Feature

BENJAMIN BERNHEIM EST-IL LE NOUVEAU ROBERTO ALAGNA ?


Son nom n’est peut-être pas encore très connu. Et pourtant, Benjamin Bernheim a déjà grimpé plusieurs marches de l’escalier de la renommée. Son domaine ? L’opéra. Ce ténor franco-suisse est l’une des étoiles montantes de l’art lyrique, l’un des rares ténors francophones à affronter les grands rôles de l’opéra italien (Alfredo de « La Traviata », Rodolfo de « La Bohême ») et français (Don José dans Carmen).

Read More

Feature

Center Stage: The Opera World’s New Leading Man


Shellie Karabell , CONTRIBUTOR
I cover leadership – people, politics & policy – from a European view.
Opinions expressed by Forbes Contributors are their own.

(Paris December 18, 2017) Young French Tenor Benjamin Bernheim as Rodolfo in a space suit in the new production of La Bohème at the Paris Opera.

The opera La Bohème is a romantic tragedy that commences in a sort of cynical merriment around Christmas Eve and goes downhill from there. For French tenor Benjamin Bernheim, who made his Paris debut in the male lead at the Opera Bastille on December 18, the action is likely to follow a different trajectory.

Read More

Feature

Benjamin Bernheim, le héraut du chant français


Benjamin Bernheim, le héraut du chant français
Rencontre avec le nouveau Rodolfo à l’Opéra Bastille dès le 18 décembre. Le ténor qui brille dans des répertoires très différents (italien, allemand et russe) est avant tout un défenseur de la langue et du chant français.

Read More

Feature

Benjamin Bernheim : « J’ai quelque chose à apporter au répertoire français »


Souvent comparé à Roberto Alagna ou à Georges Thill pour sa diction française, le ténor franco-suisse Benjamin Bernheim fait ses débuts officiels sur la scène de l’Opéra Bastille ce soir, 18 décembre, en Rodolfo dans La Bohème mise en scène par Claus Guth. Propos d’un chanteur prometteur à force de volonté.

Read More

Load more