Biography available in:

Le tenor français Benjamin Bernheim s’est très vite révélé comme l’un des artistes les plus doué de sa génération, salué par la presse comme “une révélation” avec une voix “pure et sans défaut du pianissimo délicat au fortissimo héroïque” (Opera News). Après de nombreux succès en tant que membre de la troupe et résident de l’Opernhaus de Zürich, il enchaîne les débuts impressionnants dans les plus grandes maisons.

Ses engagements pour la saison 2017/2018 incluent ses débuts au Royal Opera House de Covent Garden comme Rodolfo dans La Bohème, ses débuts comme Alfredo dans La Traviata au Deutsche Oper et Deutsche Staatsoper Berlin, Rodolfo à l’Opéra national de Paris, ses débuts nord-américains au Lyric Opera de Chicago dans Faust (rôle titre) ainsi que son premier Nemorino dans L’Elisir d’Amore et ses débuts Staatsoper de Vienne.

Au cours des saisons précédentes il chante Tebaldo dans I Capuleti e i Montecchi, Cassio dans Otello et Rodolfo dans La Bohème à l’Opernhaus de Zürich, ses débuts en tant que Lensky dans Eugene Onegin au Deutsche Oper de Berlin, Rodolfo dans La Bohème au Semperoper de Dresde, ses débuts dans le rôle titre de Faust de Gounod à l’Opéra National de Lettonie à Riga ainsi que plusieurs productions aux Festivals de Pâques, Pentecôte et d’été de Salzburg avec entre autre Agenore dans Il Re Pastore de Mozart, Eginhard dans Fierrabras de Schubert, Nicias dans Thaïs de Massenet et Cassio dans Otello de Verdi.

Récemment Benjamin s’est illustré dans le rôle de Spakos dans Cléopâtre de Massenet au Festival de Pentecôte de Salzburg 2012 sous la direction de Vladimir Fedoseyev ainsi qu’au Théâtre des Champs-Elysées dirigé par Michel Plasson, Agenore dans le Re Pastore de Mozart au Festival d’été de Salzburg 2012 sous la direction de William Christie , Eginhard du Fierrabras de Schubert au Festival d’été de Salzburg 2014 (DVD), , Tamino dans La Flûte Enchantée et Erik dans le Vaisseau Fantôme au Semperoper de Dresde, Tebaldo dans I Capuleti e i Montecchi de Bellini à l’Opernhaus de Zürich sous la direction de Fabio Luisi (DVD), au Gala du Festival de Pentecôte de Salzburg 2016 avec Angela Ghiorghiu et Marco Armiliato.

Benjamin Bernheim étudie le chant au Conservatoire HEM de Lausanne auprès de M. Gary Magby, il suit des cours et Masterclasses auprès de Jaume Aragall et à l’Accademia Verdiana de Carlo Bergonzi à Busseto.